Interview : Océane Müller

Interview de la femme derrière la version anglaise du jeu : Océane Müller

1/ Qui es-tu et qu’est-ce qui t’anime ?

Bonjour, je m’appelle Océane et je suis bilingue français et anglais (même si seul le français est ma langue maternelle). J’ai aussi un niveau conversationnel simple en japonais et en allemand. Mon expérience de traduction est surtout de la traduction d’interviews pour diverses fanbases (fr-eng, eng-fr, jp-eng, jp-fr).

Mes hobbies sont plutôt simples : j’aime les jeux vidéo, la lecture, les balades à vélo et observer les étoiles à l’aide de mon télescope. J’adore aussi les animaux, principalement les chiens et les chats ! Ma Freyja est le meilleur toutou qui soit !

Côté jeux vidéo, je joue surtout aux RPG. Mon préféré est probablement « Secret of Mana » sur snes, mais j’ai aussi adoré les zelda, « Golden Sun », « Fable », …

2/ Quelle a été ta participation au projet Subterraneus ?

C’est essentiellement de la traduction. Il y a également un peu de relecture, celle-ci étant nécessaire à la traduction.

3/ As-tu déjà traduit un jeu vidéo auparavant ?

C’est la première fois que je traduis un jeu vidéo.

4/ Quelles sont les particularités de la traduction pour un jeu vidéo ?

Pour des articles ou des interviews, on est au plus proche de ce qui a été dit, afin de ne pas déformer les propos. Pour Subterraneus, j’essaie de rester fidèle à l’esprit, mais l’esprit n’est pas forcément contenu dans les propos. Il y a donc des parties qui sont réinterprétées pour coller davantage à la langue anglaise.

5/ Il a dû y avoir des choses compliquées à traduire …

Certains jeux de mots sont intraduisibles tels quels. La traduction littérale est souvent impossible s’ils sont basés sur les multiples sens d’un même mot, ou sur des expressions typiquement française. Il faut donc en ré-inventer d’autres, qui soient suffisamment proches de l’esprit original ! Et ce n’est pas toujours facile.

Par exemple, il y a un PNJ (Personnage Non Joueur) nommé Crok. Au détour d’un dialogue, l’on apprend que son nom est en rapport avec son métier : croque-mort. « Croque-mort » se traduit par « undertaker » en anglais.

Problème : le développeur souhaitait garder les noms de personnages d’une version à l’autre. Il était donc impossible de faire une traduction littérale, et dommage (note du développeur : inacceptable !!) de se passer d’un jeu de mot.

Le développeur et moi, nous avons réfléchi ensemble à ce sujet, et pendant longtemps, nous n’avons rien trouvé de satisfaisant. Ce n’est que récemment que nous avons trouvé !

6/ Tu as mentionné le développeur, est-ce facile de travailler avec lui ?

Il me laisse beaucoup de marge de manoeuvre et est très ouvert donc globalement oui, c’est facile de travailler avec lui. Le plus compliqué, c’est parfois la communication : il ne veut pas mettre la pression. Et j’apprends au bout d’un moment que « quand tu as le temps », ça voulait dire en fait « c’est urgent »…

7/ Avant de conclure, qu’est-ce que tu préfères dans le jeu Subterraneus ?

J’adore Crok (le PNJ) ! J’ai envie de l’étrangler, mais je l’adore. Il est insupportablement attachant. Un peu comme le développeur …

8/ Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces questions ! Un mot de la fin ?

Subterraneus est un super projet et je suis contente d’y participer. Je crois bien que je n’ai jamais autant traduit ! Mais c’est quelque chose que j’aime bien faire, donc c’est loin d’être une corvée ! J’aimerais continuer à traduire après Subterraneus !